+33 (0)6 98 14 30 76 contact@florence-moreau.com
Médium, accompagnement spirituel ou Soins Énergétiques

« A chaque instant de notre existence (…), nous sommes amenés à décider si nous voulons être des victimes ou les acteurs de notre vie.  Nous avons le choix entre la plainte et le changement, la colère et le calme intérieur, le malheur et le bonheur. » (A.Grûn).

QUI SUIS-JE ?

Mon parcours et les soins que je prodigue vous aideront à faire le bon choix.

Je travaille à distance mais nous serons en face à face pendant toute la séance grâce à la visioconférence. Mes yeux clairs et pétillants, mon sourire sincère et malicieux vous accueillent et vous invitent à poser votre fardeau, retrouver le chemin du bien-être et vous ressourcer.

 Je m’adresse aux femmes ayant :

  • Un passage difficile à surmonter dans leur vie (licenciement, deuil, etc…)
  • Le besoin de redonner un sens à leur vie
  • Envie de briser les schémas qui les empêchent d’avancer
  • Le vœu de se reconstruire (après un divorce pour exemple)
  • Envie de redevenir maître de sa vie

 Je vous aide si vous rencontrez l’une de ces situations :

  • J’ai perdu un proche et je ne m’en remets pas.
  • Je porte un fardeau, je ne sais pas ce que c’est, mais je sens que cela ne m’appartient pas.
  • Je suis en recherche d’une réponse face à une situation récurrente qui me fait souffrir.
  • Je me sens bloquée dans ma vie et pas à la bonne place.
  • Je voudrais être soulagée des douleurs corporelles, émotionnelles, spirituelles, transgénérationnelles et découvrir l’origine psychologique de celles-ci afin de s’en libérer.

Les guides spirituels qui ont déjà vécu sur terre, se différencient ainsi des anges. Ils peuvent être des défunts, des Archanges, des Saints, des êtres ascensionnés, ou un esprit de la nature. Ils œuvrent également à notre évolution, nous accompagnent à chaque instant de notre vie. : dans la mesure où nous leur demandons de l’aide, selon notre rythme et au moment où nous le souhaitons. Nos guides ne nous donnent jamais de réponses toutes faites, ni même de conseils. A nous d’apprendre, de discerner, de comprendre les messages reçus.  Il ne faut pas hésiter à leur demander de l’aide, nous avons trop la croyance, qu’il ne faut pas les déranger, qu’ils sont déjà occupés, que nous ne méritons pas de l’aide, etc…

COMMENT AI-JE DÉCOUVERT MON DON DE MÉDIUMNITÉ ?

Je n’étais pas destinée à la relation d’aide. Non. Petite fille, je rêvais d’être artiste-danseuse étoile ou dessinatrice dans le milieu de la publicité. Mais le rêve n’a pas pris corps : ma famille n’a pas pris mes désirs au sérieux… « Les chiffres ! voilà ce qui te convient le mieux » Ma famille et l’institution scolaire m’orientent alors vers la filière comptabilité-gestion.

Lors de mes déplacements professionnels, je découvre avec émerveillement la Bretagne, qui s’avère être la terre de mes ancêtres.

Dans le même temps, je subis de gros changements professionnels :  changement de lieu de travail et une mauvaise entente avec ma hiérarchie. Fin du premier acte : licenciement pour incompatibilité d’humeur… ponctué, sur le plan familial, du décès de mon père. Alors commence mon questionnement sur le sens de la vie, notre raison d’être sur terre.

Je perds le sourire et cherche le chemin qui me le rendra.

La Bretagne, alors, se rappelle à moi. C’est à Quiberon que je retrouve un poste dans un cabinet d’expertise- comptable. Je reprends ma calculette… mais la mort dans l’âme. Ce métier, « routinier, solitaire, rétif à la créativité et qui impose des horaires pléthoriques » me rend exsangue.

Une amie bretonne me convie à un stage sur les 5 éléments : une révélation ! J’ai un don de magnétisme.  Je pressens immédiatement qu’une graine de bonheur vient d’être semée sur mon chemin. L’espoir de trouver ma nouvelle voie professionnelle pointe le bout de son nez.

J’ai ensuite suivi différentes formations de développement personnel.

Mon aptitude de perception s’est accrue et j’ai pu détecter ma capacité à communiquer avec les défunts. J’ai voulu la mettre au service des autres pour les accompagner dans leur épanouissement personnel.
Cela m’a procuré beaucoup de joie et c’est pourquoi je continue aujourd’hui vers cette voie.

Bien se connaître pour bien accompagner les êtres.

Ce qui me tient à cœur c’est que la femme retrouve son autonomie et se responsabilise face à sa vie,

  • Qu’elle soit authentique
  • Qu’elle retrouve sa vraie nature
  • Qu’elle soit à l’aise avec sa spiritualité.